Safran

Dénomination Latine

Crocus sativus

Famille Botanique

Iridaceae
Table des Matières
safran_complement-alimentaire-france.com

Résumé Bienfaits

  • antibactérien, antispasmodique, immunomodulant, antitussif, antalgique, hépatoprotecteur, rénoprotecteur, antihypertenseur, antidiabétique, antioxydant
  • Augmente la capacité d’apprentissage, indiqué dans les démences séniles et les désordres neuro-dégénératifs
  • anti-dépresseur

Santé et Rester Jeune

Confort et Détente

Sommeil et Stress

Cosmétique et Beauté

Présentation

Qu’est-ce que le Safran ?

Le Safran est une petite plante vivace à bulbe de 10 à 30 cm de hauteur, d’origine orientale (cultivé en Grèce, Inde, Espagne et Iran). C’est un hybride que l’on ne connait pas à l’état sauvage, ses fleurs sont blanches, violacées ou veinées de rouge, apparaissant au début de l’automne, solitaires ou groupées par trois, style s’épanouissant en trois branches. Le stigmate allongé et filamenteux, crénelé, est rouge foncé, a une odeur aromatique et une saveur amère et piquante, il constitue l’épice.

C’est le stigmate séché de couleur rouge et partie jaunâtre qu’on utilise pour ses nombreuses propriétés. De mauvaise conservation, il doit être utilisé dans les 12 mois. C’est une plante médicinale exigeante car il faut environ 170 000 stigmates pour fournir un kilogramme de safran !

Sa culture était figurée sur les fresques du palais de Cnossos en Crète (1700 av J-C) et il fut utilisé par les assyriens, il figure dans le livre 2 du « Canon de la Médecine » d’Avicenne (al-Qanun fi al-tib). Apprécié en Chine sous le nom de Fan Hong Hoa (ou Fan Hong Hua, synonymes Zang Hong Hua, Xi Hong Hua, il fut ramené en Espagne par les Arabes au X° siècle, les Croisés l’introduisirent en France au XII° siècle.

On le répandait sur les lits où s’allongeaient les invités des festins romains du fait de ses propriétés aphrodisiaques. La safran est réputé déclencher la bonne humeur, on dit que l’empereur Néron en faisait parsemer sur les voies avant son passage.

Le Safran ayant des propriétés pharmacologiques reconnues, a des très nombreux avantages :

  • il aide à avoir une humeur positive et contribue à l’équilibre nerveux en agissant contre le stress et la fragilité émotionnelle.
  • Le safran favorise l’endormissement et améliore la qualité de votre sommeil
  • il vous met plus facilement dans un état de relaxation.
  • Il vous aide également à lutter contre le surmenage ou la fatigue, il favorise la récupération après la pratique sportive.
  • Il aide à réguler l’appétit en réduisant les épisodes de grignotage compulsif dans le cadre d’un programme minceur. Comme les mauvais comportements alimentaires sont en effet souvent influencés par le stress, l’anxiété ou la dépression, c’est une plante médicinale de premier choix

Vous pouvez faire confiance aux vertus du Safran comme du Millepertuis ou du Mucuna Pruriens si vous avez du mal à vous détendre ou si vous subissez une petite baisse de moral, adoptez le car il vous aidera, entre autres à retrouver votre sérénité et des idées positives !

Indications

  • Dépression légère à modérée (6 essais cliniques, 234 patients) :
    • L’efficacité de 30mg d’extrait de stigmates (évaluée par l’échelle d’Hamilton) est similaire à 100 mg d’imipramine ainsi qu’à 20 mg de fluoxétine. L’efficacité est supérieure à celle du placebo sans plus d’effets indésirables. Moins d’effets anti-cholinergiques (bouche sèche et sédation) et une tendance à moins de tremblements et de troubles sexuels que pour l’imipramine et la fluoxétine.
    • L’efficacité de 30mg d’extrait de pétales est supérieure au placebo (à partir de la 2ème semaine), similaire à 20mg de fluoxetine ainsi qu’à 30mg d’extrait de stigmates. Toujours pas plus d’effets secondaires qu’avec le placebo. L’utilisation des pétales semble être une alternative moins onéreuse à celle des stigmates
    • L'efficacité antidépressive du safran a été confirmée par des revues d’études cliniques randomisées de haute qualité, comparé à un placebo ou à des antidépresseurs conventionnels
    • Dans une étude sur des femmes allaitantes atteintes de dépression du post-partum, le safran a été plus efficace que le placebo. Dans l'évaluation finale, 96% des femmes traitées au safran étaient en rémission, contre 43% avec le placebo
  • Fibromyalgie : efficacité comparable à celle de la duloxétine
  • Dysménorrhées et aménorrhées
  • Syndrome prémenstruel : l’odeur du safran (à respirer pendant 20 minutes) serait également efficace
  • Chimioprévention des cancers, cancer colo-rectal
  • Dysfonction érectile, troubles de la libido masculine et féminine
  • Prévention et traitement des démences séniles
    • L’ administration d’un extrait de safran montre une activité comparable à celle de la mémantine (Ebixa®) dans la réduction du déclin cognitif dans la maladie d’Alzheimer, avec un meilleur profil de sécurité
  • Hyperactivité et troubles du déficit de l'attention chez les enfants
  • Inflammations de gencives et percée des dents chez les enfants
  • Indications homéopathiques :
    • Spasmophilie, contractions de paupières ou spasmes viscéraux, instabilité de l’humeur, fantasmes, hémorragies de sang noir

Propriétés Médicinales

  • Propriétés pharmacologiques répertoriées : antibactérien, antispasmodique, immunomodulant, antitussif, antidépresseur, antalgique, hépatoprotecteur, rénoprotecteur, antihypertenseur, antidiabétique, antioxydant
  • Anticonvulsivant, (safranal, crocine)
  • Antalgique et anti-inflammatoire (surtout dans l'inflammation chronique)
  • Antidépresseur : la crocine inhiberait la recapture de la dopamine et de la noradrénaline ; le safranal celle de la sérotonine
  • Réduit le grignotage et augmente la satiété
  • Effet protecteur des troubles de la mémoire induits par un stress chronique, atténue la perte de mémoire induite par la morphine
  • Neuroprotecteur, protège les neurones dopaminergiques, potentialités dans la maladie de Parkinson, le safranal améliore les dommages oxydatifs induits par le processus d'ischémie-reperfusion dans l'hippocampe de rat
  • Augmente la capacité d’apprentissage
  • Indiqué dans les démences séniles et les désordres neuro-dégénératifs accompagnés d’une diminution de la mémoire, inhibe l’agrégation et la déposition de la protéine béta-amyloïde, améliore les symptômes de la maladie d’Alzheimer débutante ; pas de différence significative avec le donepezil (moins de vomissements sont notés dans le groupe du safran)
  • Antispasmodique, actif sur le sevrage morphinique, anxiolytique et hypnotique, sédatif et même narcotique
  • Hypotenseur, protection cardiaque
  • Anxiolytique
  • En médecine traditionnelle, utilisé comme eupeptique et stomachique, expectorant
  • Emménagogue et aphrodisiaque (on le répandait sur les lits où s’allongeaient les invités des festins romains)
  • Améliorerait la fonction érectile masculine (augmentation du nombre et de la durée des érections en 10 jours)
  • Améliorerait la qualité du sperme
  • Améliore les troubles sexuels induits par certains antidépresseurs (IRSS) chez les hommes et les femmes
  • Hypolipidémiant, antioxydant et protecteur des effets délétères de l’hyperlipidémie
  • Chimioprévention du cancer
  • le safran possède une activité anticancéreuse contre un large spectre de tumeurs (carcinome de l'ovaire, adénocarcinome du côlon, rhabdomyosarcome, papillomes, carcinomes épidermoïdes, sarcomes des tissus mous, leucémies)
  • Anticarcinogène par induction d'apoptose, dans des cellules de cancer du poumon
  • À fortes doses, les caroténoïdes du safran inhibent la croissance des cellules de leucémies à promyélocytes, potentialités antitumorales, diminue la toxicité du cis-platine, inhibe la génotoxicité de cisplatine, cyclophosphamide, mitomycine et uréthane

Composition

  • Hydrates de carbone
  • Minéraux
  • Mucilages (polysaccharides)
  • Vitamines (riboflavine, thiamine)
  • Pigments caroténoïdes : crocoside ou crocine (2 %), crocétine (alpha-crocétine, béta-crocétine et gamma-crocétine), gentiobiose, carotènes (alpha-carotène, béta-carotène), lycopène, zéaxanthine
  • Flavonoïdes : anthocyanosides, kaempférol, quercétine et leurs glycosides, autres polyphénols
  • Hétéroside amer : picrocrocine ou picrocrocoside (4 %)
  • L'huile essentielle (< 1 %)  contient du safranal et des dérivés de l’isophorone

source : http://www.wikiphyto.org/wiki/Safran_cultiv%C3%A9

Dosage & Posologie

De façon générale, il faut en consommer 0,1 à 0,2 g par jour.

Efficacité en cure de trois semaines à un mois.

Contre-Indications

  • Narcotique à dose élevée
  • Toxique à forte dose
  • Eviter chez la femme enceinte (10 grammes provoquent l’avortement)
  • Inhibition de l'agrégation plaquettaire
  • La crocine ainsi que le safran semblent être sans danger aux doses usuelles. Cependant, certains paramètres hématologiques et biochimiques ont été légèrement modifiés