Harpagophytum

Harpagophytum

Dénomination Latine

Harpagophytum procumbens DC. (Afrique du Sud) Harpagophytum zeyheri Decne. = Harpagophytum zeyheri Decne. subsp. sublobatum (Engl.) Ihlenf. & H.E.K.Hartmann (Angola, Namibie, Zambie, Botswana, Zimbabwe)

Famille Botanique

Pedaliaceae

Résumé Bienfaits

  • anti-inflammatoire puissant contre les douleurs articulaires, arthrites, arthrose, sciatiques, lombalgies, rhumatismes
  • protège le système immunitaire et purifie votre corps des toxines

Santé et Rester Jeune

antioxydant_complement-alimentaire-france.com
Antioxydants
articulations_complement-alimentaire-france.com
Articulations
système immunitaire_complement-alimentaire-france.com
Système Immunitaire

Cosmétique et Beauté

corps
Corps
éclat peau
Eclat Peau
hygiène
Hygiène
soins peau
Soins Peau

complÉments alimentaires

Orfito
Gel frais décontractant musculaire bio - 125 ml

Idéal en massage pour décontracter les muscles afin de retrouver confort et mobilité

ANASTORE
Harpagophytum Biologique - 400 mg / 60 gélules
Notre Harpagophytum biologique est connu pour ses propriétés anti-inflammatoires et analgésique mais aussi pour soulager l'arthrose. Produit Certifié 100% naturel.

Orfito
Harpagophytum Bio - 20 ampoules

Idéal pour apaiser les sensibilités articulaires, musculaires et tendineuses, un extrait fluide de haute qualité

Orfito
Harpagophytum extra fort et breveté - 60 gélules

Idéal pour apaiser les sensibilités articulaires, musculaires et tendineuses.

 

ANASTORE
Douleurs articulaires - 310 mg / 60 gélules

Une association de 3 éléments naturels, remarquables pour leur efficacité dans la prévention et le traitement des douleurs articulaires.

Orfito
Complexe Articulaire Bio - 20 ampoules

Complément qui rassemble 4 plantes pour agir sur la mobilité et la souplesse articulaire, une synergie d'actifs pour une action articulaire

ANASTORE
Harpagophytum Biologique - 400 mg / 120 gélules
Notre Harpagophytum biologique est connu pour ses propriétés anti-inflammatoires et analgésique mais aussi pour soulager l'arthrose. Produit Certifié 100% naturel.

Présentation

Qu’est-ce que l’Harpagophytum ?

Appelé également Racine de Windhoeck ou Griffe du diable, l’Harpagophytum est le champion pour soigner les douleurs articulaires, c’est un anti-inflammatoire et anti-douleur qui est d’une grande efficacité.

Son surnom de  » Griffe du diable  » lui vient de ses fruits portant des crochets recourbés qui paraissent sortir de la terre pour emprisonner les pattes des antilopes (arpagos signifie grappin en grec). C’est une plante pérenne à tiges rampantes pouvant atteindre 1,5 m de long, adhérant au sol, fruits ligneux d’environ 15 cm couverts de proéminences recourbées acérées.

Les racines secondaires sont des tubercules bulbeux parfois énormes, de 3 à 10 cm de diamètre, pouvant peser jusqu’à 1,5 kg. On utilise la racine latérale secondaire tubérisée, découpée et séchée.

L’Harpagophytum est originaire du Sud du continent africain, sur sols riches en oxyde de Fer des savanes semi-désertiques de Namibie, Botswana, Kalahari et Afrique du Sud (province de Windhoeck)

La médecine populaire sud-africaine l’utilise dans les troubles digestifs, dans la fièvre, dans les douleurs d’accouchement.

C’est un fermier allemand, Menhert, qui au début du siècle, observa en Afrique du sud sur un blessé de guerre les effets bénéfiques d’un traitement fourni par un guérisseur qui ne voulait pas révéler son secret. C’est grâce à son chien de chasse qu’il découvrit les feuilles qui avaient été enterrées et qu’il identifia l’Harpagophytum. Les indigènes Bushmans et Bantous avaient recours aux racines par voie orale pour traiter les indigestions, la fièvre, les douleurs liées à l’accouchement, les dyspepsies, les infections de l’arbre urinaire, les entorses et traumatismes.

  • L’Harpagophytum a été introduit en Europe  1953, il possède également une autre sous-espèce ( Harpagophytum transvaalense).

Maintenant, vous comprenez mieux pourquoi c’est l’une des plantes les plus prescrites contre l’inflammation et les articulations douloureuses, notamment en cas d’arthrose. Elle peut s’utiliser en extrait sec de racine, en teinture mère… nos conseils pour bien l’utiliser. Avec, en prime, une recette de tisane.

L’OMS indique l’usage clinique de l’Harpagophytum « dans le traitement des douleurs comme l’arthrose et la lombalgie, ou celles liées aux rhumatismes », en particulier dans l’inflammation des articulations. Les Instances Européennes de santé ont également confirmé l’intérêt de l’Harpagophytum pour maintenir la mobilité et la flexibilité articulaires.

La griffe du Diable possède des effets analgésiques et anti-inflammatoires qui aident à calmer les douleurs liées à une entorse ou à une tendinite, ce qui est idéal pour les sportifs.

En revanche, il ne faut pas en utiliser en cas de contracture musculaire.

Indications

  • Douleurs rhumatismales,
  • Poussées congestives d'arthrose, surtout l'arthrose des grosses articulations (hanches et genoux) à la dose de 2400 mg d'extrait, avec très peu d'effets secondaires
  • Mal de dos
  • Arthrite, ostéo-arthrite
  • Candidat potentiel pour le traitement de l'ostéoporose post-ménopausique en stimulant la différenciation des ostéoblastes et en inhibant la résorption des ostéoclastes (harpagoside)

Propriétés Médicinales

  • Antalgique, anti-phlogistique, (extrait aqueux par l'harpagoside)
  • Activité anti-inflammatoire par inhibition de la cyclooxygénase-2 (COX-2), inhibe la dégradation du NO et l’activation du NF-kappaB, avec inhibition du TNF-alpha et prévention de l'activation du complexe AP-1 (activating protein 1), inhibition de la biosynthèse des cystéinyl-leucotriènes (LTC4, LTD4, LTE4) et du TXB2 dans le sérum humain après pré-incubation avec l’harpagoside ou des extraits d’Harpagophytum, inhibition de la production d'IL-1béta, d'IL-6, et de TNF-alpha
    • L'harpagide et l'harpagoside ne sont pas seuls en cause dans l'efficacité, car un extrait d’harpagophytum inhibe de manière dose-dépendante la synthèse du TNF-alpha induite par les lipopolysaccharides dans les monocytes humains sans leur participation
  • Son action a été comparée à celle de la phénylbutazone et de l’indométacine, au Vioxx® ou à celle de la diacerrhéine
  • Antalgique et hypoglycémiant
  • L'efficacité se manifeste sans effets secondaires
    • Le rapport d’extraction (ratio de l’extrait sec nébulisé de cette plante étant d’environ 3:1 par rapport à la plante sèche, pour une efficacité équivalente à celle de 4,5 grammes de drogue végétale, on doit donc administrer quotidiennement une dose de 1,5 gramme de nébulisat par jour, soit 6 gélules à 250 mg. Il est ainsi évident que la poudre mise en gélules sera bien moins active (équivalent à 18 gélules à 250 mg par jour), pour l'extrait aqueux, le ratio d'extraction est d'environ 2:1 (Chrubasik)
  • Les produits commerciaux sont de composition très variable, et la seule mention d'une teneur minimale en harpagoside n'assure pas la qualité d'un produit.

Composition

  • Iridoïdes (0,1 à 2 %) : harpagoside, procumboside, harpagide et son ester cinnamique
  • Polysaccharides extractibles dans l’eau : stachyose, raffinose, saccharose, glucose (jusqu’à 70 % du poids sec)
  • Flavonoïdes et flavonols, actéoside, isoactéoside, harpagoquinone
  • N-alcanes, stérols, lipides, cires

Harpagophytum procumbens contient plus d'harpagoside tandis que Harpagophytum zeyheri contient le 8-O-p-coumaroylharpagide, ce qui permet de les distinguer.

Les deux espèces possèdent toutefois les mêmes activités anti-inflammatoires et analgésiques

Dosage & Posologie

  • Sous sa forme galénique traditionnelle ( la décoction-macération) : verser 300 ml d’eau bouillante sur 4,5 g de racine finement coupée, laisser reposer à température ambiante pendant 8 H, filtrer, 3 prises au cours de la journée (2,5 à 5 g)
  • Nébulisat (extrait sec hydro-alcoolique) 1,5 à 3 grammes par jour
  • D'près l'EMEA :
    • Racine séchée : 4.5 g dans 500 ml d’eau, en trois prises
    • Extrait sec aqueux 5-10 : 1 => 600 à 800 mg par jour
    • Extrait sec hydro-alcoolique 2.6-4: 1 => 460 mg jusqu’à 1.6 g

Contre-Indications

  • Troubles gastro-intestinaux (rares) : diarrhées, nausées, vomissements, douleurs abdominales
    • Risque modéré d’augmentation de l'acidité gastrique (prudence lors d’association avec les antagonistes des récepteurs H2, les inhibiteurs de la pompe à protons, et les antiacides)
  • Augmentation du risque de saignement lorsqu'il est pris avec des médicaments tels qu’AINS ou anticoagulants (en tant qu’inhibiteur de la COX-2)
    • Effets sur les isoenzymes du cytochrome P450, l'harpagophytum est inhibiteur des sous unités 3A4, 2C8, 2C9 et 2C19 du CYP450
  • Prudence lorsqu’il est associé à des médicaments hypoglycémiants
  • Céphalées, vertiges
  • Allergies cutanées possibles (elles restent toutefois exceptionnelles)
  • En association avec certains anti-hypertenseurs, augmentation de l’effet antihypertenseur et induction d’épisodes d’hypotension
  • Risque modéré de modification du rythme et de la force de contraction cardiaque, prudence chez les patients qui prennent des anti-arythmiques ou de la digoxine
  • Prudence en cas d'insuffisance rénale
  • Interaction avec la glycoprotéine P

Foire aux Questions