curcuma

Quels sont les bienfaits du curcuma sur la santé ?

Épice qui a été utilisée pendant des millénaires à travers le monde pour ses nombreux bienfaits sur la santé, elle contient une variété de substances nutritives et de composants qui ont toujours intrigué les scientifiques.

Vous êtes sans doute familier avec les bienfaits du curcuma pour la santé, mais vous ne savez pas toujours comment l’utiliser, ni pourquoi, ce qu’il peut vous apporter. Voyons ce qu’est le curcuma, ses bienfaits et propriétés, le meilleur dosage et ses effets secondaires voire dangers. Vous saurez quoi faire si vos genoux ont mal ou que votre dos est endolori !

Qu’est-ce que le Curcuma ?

Le Curcuma, utilisé comme ingrédient dans de nombreuses recettes culinaires, est un ingrédient qui provient du rhizome de la plante Curcuma longa, il est extrait d’une plante qui pousse dans les régions tropicales et subtropicales, comme l’Inde, l’Asie du Sud, la Malaise ou la Réunion ou les Antilles, par exemple. D’une belle couleur jaune et au goût amer, il fait l’objet, à la Pharmacopée française, d’une nouvelle monographie issue de la Pharmacopée chinoise.

On parle du curcuma sous 2 formes :

  • la poudre séchée dont on se sert couramment dans toutes les cuisines. Les principes actifs de  curcuminoïdes (dont le plus connu est la curcumine, un pigment polyphénolique qui colore les plats), ne représentent que 5 à 8% environ. La concentration est faible
  • l’extrait de curcuma titré, qui par un process industriel permet d’avoir plus de curcuminoïdes, approchant une quantité comprise entre 70 à 80% . Ses effets se font donc plus ressentir que pour la poudre.

Le Curcuma aux propriétés antioxydantes

Le Curcuma est un antioxydant efficace qui piège et combat les radicaux libres responsables du vieillissement cutané, ainsi que de l’apparition des rides. Il est donc recommandé dans la prévention du vieillissement des cellules.

Le Curcuma, anti-inflammatoire puissant.

Avec la Curcumine, un de ses composants, le rhizome soulage les maladies inflammatoires, les inflammations intestinales et limite les crises douloureuses dans le cas de douleurs d’ulcère.

L’activité anti-inflammatoire de la curcumine est démontrée sur des modèles d’inflammation aiguë et chronique, arthrites, granulomes, différentes molécules impliquées dans l’inflammation sont inhibées par la curcumine. Il soulage aussi les personnes souffrant des douleurs articulaires (arthrose) ou même à celles qui ont subi une opération du genou. Il soulage aussi les sportifs ou les personnes plus âgées, également les douleurs musculaires

Le Curcuma possède des propriétés antivirales et antibactériennes

Curcuma et Cancer

Le curcuma a démontré des propriétés anti-cancer intéressantes sur une variété de tumeurs. La curcumine, son principe actif, empêche les cellules cancéreuses de proliférer. Et la curcumine stimule des enzymes qui piègent les substances cancérogènes de l’alimentation pour que l’organisme puisse les éliminer :Le curcuma a donc la capacité de prévenir le cancer

De plus, Un polysaccharide (uconane A) présent dans les rhizomes du curcuma possède en outre des propriétés stimulantes des défenses de l’organisme.

Curcuma et Hyperglycémie

En raison de sa capacité à abaisser la glycémie, la curcumine fonctionne comme agent hypoglycémique et diminue le taux de sucre dans le sang. Elle pourrait même prévenir des complications graves associées au diabète comme la neuropathie (maladie du système nerveux) et la néphropathie (complication touchant les reins).

Curcuma et Cholestérol

Le curcuma semble réduire le taux des gras sanguins, nommés triglycérides. Lorsque vous consommez plus de calories que vous n’en éliminez, on retrouve dans le sang un excès de triglycérides. Avec le temps, ils augmentent et s’associent au mauvais cholestérol (LDL), en provoquant un durcissement des parois artérielles, ainsi qu’une hausse du risque d’AVC, d’infarctus et de maladie cardiovasculaire. Plusieurs études sur des animaux soulignent l’effet réducteur du curcuma sur le taux lipidique.

Curcuma et Alzheimer

Une théorie avance que la curcumine ralentirait la formation de plaques amyloïdes toxiques entre les neurones, un symptôme de la maladie d’Alzheimer. Elle pourrait également stimuler la mémoire. Il suffirait de prendre un seul gramme de curcuma par jour, ce pourrait augmenter la mémoire et les fonctions cognitives, en particulier chez les personnes présentant un prédiabète.

Curcuma et perte de poids

A cause de sa forte teneur en bêta-carotène, en vitamines, mais surtout en curcumine, un puissant anti-oxydant aux propriétés uniques, c’est ce dernier qui va principalement agir sur le poids. Il va rendre les graisses solubles et permettra de faciliter la digestion des cellules graisseuses. Il stimulera également leur digestion et leur évacuation. Il aide les cellules à absorber le glucose dans l’organisme et stimule les cellules adipeuses pour faciliter l’élimination des graisses.

En  réduisant l’absorption du mauvais cholestérol (LDL Cholestérol) et des lipoprotéines de faible densité, il augmente la destruction des graisses, améliore le poids et le taux de gras corporel.

Curcuma et Acné

Le masque au curcuma fonctionne pour l’acné et l’eczéma. Il réduit aussi l’inflammation et les rougeurs, et favorise la guérison de la peau. Comme il a des propriétés antioxydantes, on l’utilise pour le rajeunissement la peau. Il aide à adoucir les traits et les rides, donnant au visage une apparence plus jeune. On peut aussi en utiliser pour soigner le psoriasis, en tant que traitement adjoint au corticoïde

Curcuma et grossesse

Les femmes enceintes ne doivent pas en consommer de façon excessive, toutefois, dans de nombreux pays dans le monde, le curcuma faisant partie intégrante des habitudes culinaires, il suffit d’en consommer raisonnablement. Si vous en mangez régulièrement, parce que c’est dans votre culture culinaire, c’est moins un problème d’en prendre que d’en prendre trop pendant la grossesse.

poudre de curcuma

Quelle quantité de curcuma prendre ?

  • Soit en poudre : prendre de 1,5 g à 3 g (½ c. à thé à 1 c. à thé) de curcuma par jour, ce qui correspond à environ 60 mg à 200 mg de curcuminoïdes. Cela correspond, peu ou prou à la consommation quotidienne en Inde dans les currys.

En Inde, la prévalence de la maladie d’Alzheimer, chez les personnes âgées de 70 à 79 ans, est 4,4 fois inférieure à celle des Etats-Unis : on pense que la consommation d’épices et en particulier de curcuma en est la cause.

Il faut savoir que la curcumine est très peu biodisponible, et pour une meilleure absorption, il est courant de l’associer au poivre noir et au gingembre. Concernant l’association avec le poivre noir, c’est un de ses composants, la pipérine, qui  démultiplie sa biodisponibilité (capacité de l’organisme à absorber facilement un composant).
De nombreuses sources, afin d’optimiser l’efficacité recommandent une proportion mélangée appelée couramment « 9/5/1 », à savoir, un mélange composé de doses (cela peut être une petite cuillère à café, ou une quantité de 100 grammes par dose, donc toujours la même référence) :

  • 9 doses de curcuma
  • 5 doses de gingembre
  • 1 dose de poivre noir
  • Soit sous forme d’extrait de curcuma titré : prendre l’équivalent de 200 mg à 400 mg de curcuminoïdes, 3 fois par jour. Pour arriver à ces dosages, qui dépassent de beaucoup ceux que peut fournir une consommation normale de curcuma, on a généralement recours à des extraits normalisés contenant 95 % de curcuminoïdes.

Chaque gramme de curcuma contient seulement 30 à 40mg de curcumine. Il est donc plus facile de consommer 40g*30mg/g = 1,2g de curcumine pure, plutôt que 40g de curcuma : les effets bénéfiques seront pourtant les mêmes, mais sans les problèmes digestifs !

Important : c’est surtout la teneur réelle en curcumine pure que vous devez prendre en compte. En effet, on recommande une posologie de 200 à 400 mg de curcumine pure par jour pour avoir un effet sur l’organisme. Vérifiez donc bien le dosage en curcumine pure avant votre achat.

Effets secondaires

  • Le curcuma fluidifie le sang, il ne faut donc pas l’associer ni à un anti-coagulant ni à un anti-plaquettaire
  • pris à forte dose, le curcuma peut provoquer une irritation des muqueuses

Les dangers du Curcuma

Contre-indications et Précautions d’emploi

S’il n’a jamais présenté d’effets nocifs et par précaution, voici ceux qui devraient mieux l’éviter :

  • ceux qui ont des problèmes de foie ou (une maladie du foie)
  • ceux qui souffrent de calculs biliaires
  • ceux qui ont un ulcère de l’estomac (ulcère gastrique)
  • les femmes enceintes

Il est recommandé de respecter les dosages, sans dépasser 2 gr de curcuma par jour, et de consulter un médecin en cas d’aggravation des symptômes

Conclusion

Les avantages du curcuma sont nombreux, mais il est important de noter que les recherches médicales sur sa capacité à traiter ou prévenir certaines maladies ne sont pas encore concluantes.

A qui la faute selon vous, aux études ou à ses détracteurs ? Que ce soit sous forme naturelle ou sous forme de compléments alimentaires, nous pouvons nous appuyer sur des milliers d’années de médecine traditionnelle, qu’elle soit chinoise ou ayurvédique pour démontrer les vertus, nombreuses du curcuma.

L’actualité nous rappelle aussi l’exemple de l’Artemisia Annua, que nous développerons certainement dans un prochain article.

Les Plantes Médicinales, merveilles de la Nature, ont un pouvoir extraordinaire, utilisez le curcuma (et aussi, comme le dit cet article, du Gingembre d’ailleurs) !