Menthe Poivrée

Dénomination Latine

Mentha x piperita L. (Mentha piperita)

Famille Botanique

Lamiaceae
Table des Matières
menthe poivrée

Résumé Bienfaits

  • soigne des désordres digestifs : spasmes, nausées, reflux, colopathie, ballonnements, mal des transports
  • diurétique, anti-douleurs et antalgique
  • dégage les voies respiratoires en cas de rhinite, bronchite, sinusite.
  • soulager les foies fatigués, pour soulager les cuirs chevelus irrités et surtout activer la circulation sanguine pour activer la pousse de cheveux
  • en application cutanée (tous types de peau), elle tonifie, rafraichit, cicatrise, stimule

Santé et Rester Jeune

Confort et Détente

Cosmétique et Beauté

Présentation

Qu’est-ce que la Menthe Poivrée ?

Cultivée en Europe, Asie, Amérique du Nord, on a trouvé des feuilles de menthe poivrées séchées dans des pyramides du I° millénaire av J-C. Prisée par les Grecs et les Romains, la Menthe Poivrée est en fait un hybride de la Menthe aquatique (Mentha aquatica) et de la Menthe verte ou douce Mentha spicata L. = Mentha viridis (L.) L.

C’est une plante vivace par son rhizome, très aromatique, aux tiges de section carrée, feuilles opposées sombres, 80 cm de hauteur, à odeur très caractéristique de menthol lorsqu’elles sont froissées. Elles sont recouvertes de gros poils sécréteurs d’huile essentielle. On utilise les parties aériennes ou on en fait de l’Huile essentielle à partir de feuilles.

On connait mieux la menthe poivrée maintenant depuis les temps anciens où elle a été utilisée. Elle est de plus en plus indiquée car :

  • elle est décongestionnante
  • elle facilite la digestion, en stimulant les secrétions et soulage en cas de spasmes digestif.
  • elle possèdes de grands atouts dans l’action antioxydante, de par ses composants

Indications

De la plante entière :

  • Nausées, reflux gastro-œsophagien, aérogastrie, mal des transports
  • Colopathies, colites spasmodiques, spasmes digestifs, ballonnements, syndrome de l’intestin irritable
  • Lithiases urinaires
  • Migraines : application locale de l'HE
  • Rhinites allergiques
  • Hirsutisme féminin (?) la consommation prolongée de menthe peut diminuer le taux de testostérone

De l'huile essentielle :

  • Huile essentielle à réserver à l’adulte, peu d'indications chez l'enfant
  • Entre en synergie avec la majorité des autres huiles essentielles en infectiologie, intérêt potentiel sur les résistances bactériennes
  • Colites spasmodiques, spasmes digestifs, syndrome de l'intestin irritable, sous forme de capsules gastrorésistantes à libération colique
  • Aérogastrie, hoquet (traitement de courte durée), l'usage de l'huile essentielle par inhalation dans les nausées post-opératoires demande des études supplémentaires pour la revue Cochrane
  • Lithiases urinaires
  • Migraines : application locale sur le front, le lobe des oreilles, les tempes et la nuque répété ttes les 5 minutes entraînerait une amélioration totale dans 95 % des cas

Propriétés Médicinales

De la plante :

  • Décontracturant musculaire, relaxant et antispasmodique des muscles lisses intestinaux par blocage du canal calcique et par effet vraisemblablement parasympatholytique
  • Antalgique par l'extrait aqueux et effet anesthésiant au niveau du système nerveux central et périphérique
  • Neuroprotecteur, effet antidépresseur par effet IMAO et affinité avec le le GABA-A, inhibition de l'acétylcholinestérase (Mentha x piperita et Mentha aquatica)
  • Stimule les sécrétions digestives, mais inhibe la vidange biliaire, facilite l’expulsion des gaz, diaphorétique
  • Anti-ulcéreux
  • Antiseptique
  • Antivirale
  • Anti-oxydant et anti-radicalaire par l’ériocitrine
  • Antitumorale, protecteur vis-à-vis de la carcinogenèse et la mutagenèse induits par le benzopyrène
  • Anti-histaminique, antiallergénique
  • Immunomodulateur
  • Agent potentiel de chimioprévention et de radioprotection
  • La consommation prolongée de menthe peut diminuer le taux de testostérone et augmenter FSH et LH chez le rat mâle, avec aplasie diffuse des cellules germinales dans les tubules séminifères
  • L'huile essentielle est antalgique et anti-migraineuse
  • L’HE de menthe poivrée est répulsive et larvicide vis-à-vis de Aedes aegypti, agent de la dengue
  • La piperitone oxyde de Mentha x villosa est fortement antihypertensive

De l'huile essentielle :

  • Stimulant général et tonique nerveux, un peu excitante
  • Antiseptique, antifongique, activité sur Trichosporon ovoides, agent d'une mycose du cuir chevelu, avec Cymbopogon winterianus, Cinnamomum zeylanicum, Melaleuca alternifolia, Eucalyptus globulus [17], anti-Helicobacter pylori, anti-herpétique sur HSV-1 et HSV-2 même résistants à l’acyclovir
    • Peut aider à réduire l'antibiorésistance en agissant sur la détection du quorum des bactéries ou « quorum sensing » (voir menthol)
  • Effet immunostimulant, augmente l’immunité innée et la réponse humorale
  • Sécrétolytique, décongestionnante nasale, astringente
  • Anesthésiante de la peau et rafraîchissante
  • Vaso-constrictive nasale, peut être irritante, antispasmodique (lève le spasme du sphincter d’Oddi induit par la morphine)
  • Huile essentielle anti-migraineuse(expérimentation positive avec 10 % d’alcool à 90° en applications locales au niveau des tempes)
  • Sympatholytique pour Lapraz & Duraffourd
  • 2 grammes d’huile essentielle de menthe poivrée conduisent à l’abolition des réflexes et à une paralysie bulbaire
  • L'HE de menthe velue Mentha x villosa est hypotensive par activité endothéliale

source : http://www.wikiphyto.org/wiki/Menthe_poivr%C3%A9e

Composition

De la plante :

  • Huile essentielle (1 à 3 % = peppermint oil) à menthol (35 à 55 %), menthone (10 à 40 %), acétate de menthyle, isomenthone, néomenthol, pulégone, pipéritone
  • Flavonoïdes : lutéoline, menthoside, ériocitrine, lutéoline-7-O-rutinoside, diosmine, hespéridine, narirutine, isorhoifoline
  • Acides phénoliques : acide rosmarinique et acide caféique, acide quinique, acide 5-O-cafféoylquinique (ou acide chlorogénique)
  • Phénols
  • Triterpènes
  • Caroténoïdes

De l'huile essentielle :

  • Menthol (35 à 55 %), isomenthol
  • Menthone (10 à 40 %), isomenthone, pulégone, pipéritone
  • Acétate de menthyle, néomenthol, 1,8-cinéole (4 à 14 %), alpha-pinène, béta-pinène

Mentha spicata contient :

  • carvone 40-80 %, acétate de dihydrocuminyle, limonène, dihydrocarvone

Mentha x villosa contient :

  • piperitone oxyde 55 %

Dosage & Posologie

  • Feuilles de menthe poivrée : 20 grammes pour 1/2 litre d'eau frémissante, infuser 10 minutes. À boire dans la journée

 

Contre-Indications

  • HE neurotoxique à hautes doses pour les enfants (attention, pas avant 30 mois, respecter plutôt 5 à 6 ans)
  • Elle peut entraîner un spasme bronchique chez les jeunes enfants
  • Interdite chez les femmes enceintes et les enfants
  • 2 grammes d’huile essentielle de menthe poivrée conduisent à l’abolition des réflexes et à une paralysie bulbaire
  • Peut entraîner céphalées, bradycardie, tremblements, ataxie, insomnies
  • Allergies possibles au menthol
  • Prudence en cas de reflux gastro-oesophagien, de calculs biliaires ou de trouble hépato-pancréatique