valeriane_complement-alimentaire-france.com

Valériane Officinale

Dénomination Latine

Valeriana officinalis L.

Famille Botanique

ex-Valerianaceae - Caprifoliaceae selon la classification phylogénétique APG IV

Résumé Bienfaits

  • Antidouleur et décontracte les muscles : soulage crampes, douleurs articulaires et musculaires
  • propriétés sédatives et relaxantes, lutte contre la nervosité et l'anxiété
  • indiqué en cas d'anxiété, nervosité, stress, dépression, troubles du sommeil, spasmes et névralgies, douleurs articulaires et musculaires

Sommeil et Stress

anti-stress et anti-dépression
Anti-Stress et Anti-Dépression
sommeil apaisé
Sommeil Apaisé

complÉments alimentaires

Orfito
Valériane Bio - 200 comprimés

Parfait lors des périodes de tensions et de stress, pour retrouver un sommeil naturel et une relaxation optimale

Synergia
Pack détente

Ce pack permet un état de détente optimal, pour un sommeil réparateur et une sérénité quotidienne retrouvée.

ANASTORE
Mélisse + Valériane - 400 mg / 60 gélules

Orfito
Passiflore Valériane Bio - 200 gélules

Idéal pour apaiser le stress, l'agitation et faciliter un bon sommeil réparateur, une synergie de plantes concentrées

Synergia
Valériane SIPF bio
La valériane permet de réduire les troubles du sommeil et d'obtenir un sommeil de meilleure qualité.NOUVEAU ! Découvrez D-Stress SOMMEIL, a associé avec la prise de Valériane SIPF bio, notre nouveauté 2020 contre les réveils nocturnes !

Synergia
Sommeil

Valériane et passiflore, pour retrouver des nuits calmes et sereines, sans réveil et un sommeil réparateur.

Présentation

Utilisée depuis la nuit des temps par les Chinois et les Indien, le nom de Valériane vient du latin « valere » qui signifie  » bien se porter » (ce qui a donné ainsi les mots « validité » et « con-valescence »), elle est présente dans de nombreuses traditions médicinales (le genre compte 200 espèces).

C’est une plante herbacée robuste des lieux humides, avec des tiges creuses, cannelées, atteignant parfois 2 m, très ramifiées au sommet, l’espèce est commune dans toute l’Europe tempérée.

On utilise les partie souterraines (rhizome, racine et stolons ) qui deviennent très odorantes par dessication, avec un odeur désagréable.

Elles sont soigneusement séchés à une température inférieure à 40° C ( un de ses composants essentiels, les se dégraderaient à une température supérieure à 40°).

Indications

  • Excitations, insomnies, palpitations d’origine nerveuse
  • États neurotoniques et dystonies neuro-végétatives de l’adulte et de l’enfant, hyperfonctionnement alpha sympathique du stress prolongé
  • Réponse hypophyso-surrénalienne insuffisante
  • Troubles du sommeil surtout les insomnies d’endormissement, associée à extraits de houblon, même après une seule administration, et de mélisse
  • La valériane améliore la qualité du sommeil chez les femmes ménopausées insomniaques
    • Une revue de littérature d’études publiées entre 1950 et 2009, ont montré que l'utilisation de la valériane, seule ou en combinaison avec le houblon, est associée à une amélioration de certains paramètres du sommeil, mais les auteurs demandent d'autres essais randomisés, à double insu, contrôlés par placebo
  • Anxiolytique et légèrement anti-dépressive, ruminations anxieuses, exposition chronique au stress, contractures posturales de stress (patient qui perd pied), évite les pertes de mémoire chez les patients dépressifs
  • Adjuvant dans l’arrêt du tabac et dans l’épilepsie (petit mal des enfants)
  • Indications homéopathiques :
    • névropathie hystérique, hyperesthésie, exaspération émotionnelle, humeur changeante, diminution du seuil de la douleur, spasmes, myoclonies, crampes, spasmophilie

Propriétés Médicinales

  • Somnifère, améliore la structure et la qualité du sommeil
  • Anxiolytique, par l'acide valérénique, effet anxiolytique accentué en combinaison avec la mélisse, spasmolytique, sédative, tranquillisante, myorelaxante et dépresseur du système nerveux
    • Inhibe la recapture et stimule la libération du GABA (neuromédiateur inhibiteur) [10], [11], l’acide valérénique est un ligand pour les récepteurs au GABA et inhibe la GABA-transaminase, inhibe le catabolisme du GABA
    • Les sesquiterpènes et valépotriates se lient aux récepteurs aux benzodiazépines
    • Les flavonoïdes tels que l’apigénine, l’hespéridine et la linarine se lient aux récepteurs centraux
  • Les extraits de valériane montrent une activité agoniste partielle sur le récepteur de l'adénosine A (jouant un rôle dans la libération de neurotransmetteurs)
  • Nombreuses synergies suspectées :
    • Flavonoïdes agonistes du récepteur aux benzodiazépines favorisant l'action de l'acide valérénique
    • Bornéol, augmentant la sensibilité des récepteurs GABA à leur ligand naturel
    • Un lignane est agoniste du récepteur A1 de l'adénosine, et l'hydroxypinorésinol (lignane) possède la capacité de se lier aux récepteurs des benzodiazépines, il est de plus fortement neuroprotecteur
    • Synergie de flavonoïdes entre eux (6-Méthylapigénine, hespéridine)
  • Diminue le stress induit en diminuant le taux des neurotransmetteurs monoaminergiques
  • Agoniste des récepteurs 5-HT5a, rôle dans la régulation sérotoninergique du cycle circadien, augmente le taux de 5-hydroxytryptamine (sérotonine) et entraine une prolifération des cellules de l’hippocampe chez le rat dépressif
  • Sédatif, anticonvulsivant, anti-épileptique sur modèles animaux
  • Les extraits aqueux de racines contiennent des quantités appréciables de GABA qui pourrait causer directement la sédation, mais il existe une certaine controverse entourant la biodisponibilité de ce composé
  • Les valépotriates, antidépresseurs, se retrouvent très peu dans les préparations galéniques, mais les produits de dégradation (baldrinals et autres dérivés) sont actifs
  • La valéranone est hypotenseur à 5 mg/kg
  • Un surdosage en valériane peut entraîner une asthénie, une hypotension, une sensation de tête lourde, une mydriase et des douleurs abdominales
  • L’actinidine est un attracteur pour les chats (présente dans Nepeta cataria)
  • C'est l’acide isovalérénique qui “sent les pieds”

(source)

Composition

De la plante

  • Sesquiterpènes non volatils (acide valérénique et acide isovalérénique, acide hydroxy-valérénique et acide acétoxy-valérénique)
  • Cétones sesquiterpéniques (valéranone), alcools (valérianol, maaliol, alcool kessylique) et aldéhydes (valérénal)
  • Iridoïdes (constituants non volatils) : valépotriates (0,5 - 1,2 %) : valtrate 80 %, isovaltrate, acévaltrate, dihydrovaltrate, isovaléroxyhydroxydihydrovaltrate
  • Alcaloïdes : traces (valéramine, actinidine)
  • Lignanes (8-hydroxypinorésinol)
  • GABA (?)
  • Flavonoïdes (6-méthylapigénine, 2-S-(-)-hespéridine, linarine)
  • Huile essentielle > 0,5 % :
    • monoterpènes (bornéol)
    • sesquiterpènes (béta-caryophyllène, cadinène, etc)
    • esters (acétate de bornyle, isovalérate de bornyle)

De l'huile essentielle

  • 0,5 % dans la plante :
    • monoterpènes (bornéol)
    • sesquiterpènes (béta-caryophyllène, cadinène, etc)
    • esters (acétate de bornyle, isovalérate de bornyle)

(source)

Dosage & Posologie

Contre-Indications

  • Il n'existe pas d’élément permettant de remettant en cause la sûreté, même chez les malades cancéreux
  • A éviter chez l'enfant et la femme enceinte
  • Interactions avec les cytochromes P450
  • Interactions possibles avec les benzodiazépines
  • Rares cas d'hépatotoxicité (?) après l'administration d'un mélange de plantes contenant de la Valériane, il a également été rapporté trois cas d'hépatotoxicité où a été observée une hépatomégalie associée à une hépatite aiguë avec nécrose centrolobulaire. Les atteintes ont régressé, et les tests fonctionnels hépatiques sont redevenus normaux trois mois après l'arrêt du traitement
  • Toxicité des valépotriates à 400 mg/kg

Foire aux Questions