Huile de Lin

Dénomination Latine

de l'huile : Linum usitatissimum L.

Famille Botanique

Linaceae
Table des Matières
huile de lin

Résumé Bienfaits

  • bon pour les systèmes cardio-vasculaire et nerveux
  • bon pourla peau, cheveux et ongles : adoucit, nourrit, apaise, régénère, cicatrise et répare
  • Anti-inflammatoire
  • Antioxydante donc anti-ride, anti-âge

Présentation

Qu’est-ce que le Lin ?

Le Lin est sans doute le plus vieux textile du monde, cultivé pour ses variétés à fibres, attesté en Turquie vers – 7000, en Grèce vers -1900, où il entre dans la nourriture, ce dont parlera aussi Thucydide, l’historien grec (465-395 av. J.-C.). Sa culture s’est généralisée en Europe il y a environ 1000 ans, comme la découverte des propriétés thérapeutiques de l’huile de lin.

C’est une herbe annuelle dressée à feuilles simples, alternes, lancéolées, présentant des fleurs solitaires pentamères à pétales bleus, à l’extrémité des des ramifications grêles de la tige. Son fruit est une capsule à 10 loges monoséminées. On utilise ses graines et on en fait de l’huile.

Le lin vient du latin « linire » qui signifie adoucir, comme son nom a donné la peinture à l’huile et le fameux « linoleum », qui signifie littéralement « huile de lin » (ce qui ne veut plus dire la même chose de nos jours !).

Il est impératif de choisir une huile de lin d’origine biologique, pressée à froid, avec un verre foncé et en petite quantité (maximum 250 mL)(1) car l’huile de couleur jaune rancit et s’oxyde, perdant son pouvoir et est suspectée de devenir toxique, c’est pour cette raison qu’elle a été interdite, en France, au XXème siècle. A nouveau autorisée depuis 2009 et faisant désormais partie de la Pharmacopée Française, c’est l’huile la plus riche en oméga-3 !

 

 

 

Indications

De la plante entière :

  • Constipation
  • Colites spasmodiques
  • Régulateur de la flore digestive
  • Ménopause
  • Prévention des cancers du colon, du sein, de la prostate
  • Dyslipidémies

De l'Huile de Lin :

  • Anti-inflammatoire, anti-cholestérol
  • Prévention des maladies cardio-vasculaires
  • protège votre immunité et des risques d'AVC
  • Laxative
  • Prévention de la maladie d'Alzheimer et des troubles cognitifs
  • Protection et action sur le cerveau et pathologies liées

Propriétés Médicinales

De la plante entière :

  • Anti-oxydant, laxatif et nutritif, action anti-inflammatoire, anti-oxydante, propriétés de modulation hormonale et amélioration du statut lipidique [5]
  • La meilleure source végétale d’acide linolénique oméga-3, deux cuillerées à soupe de graines de lin apportent plus de 140 % de l’apport quotidien recommandé en oméga-3
  • Le sécoisolaricirésinol est un lignane à propriétés phyto-œstrogéniques mais préventif des cancers [6] du sein [7] et du colon [8]
  • Les bactéries intestinales transforment le sécoisolaricirésinol et le matairésinol (lignanes) en entérodiol et entérolactone, qui interfèrent avec la laison des œstrogènes aux cellules mammaires
    • Entérolactone et entérodiol, métabolisés dans le colon, inhibent l’aromatase, la 5-alpha-réductase, et la 17-béta-hydroxystéroïde-déshydrogénase [9], [10], [11]
    • La consommation accrue de lignanes et autres phytoestrogènes chez les végétariens protègerait des cancers du sein, de la prostate et d’autres cancers hormono-dépendants [12]

source : http://www.wikiphyto.org/wiki/Lin

 

De l'Huile de Lin :

  • Adoucit, nourrit, apaise, régénère, cicatrise et répare la peau, le corps et les cheveux,
  • Anti-inflammatoire
  • Antioxydante
  • Anti-ride, anti-âge

Composition

Dosage & Posologie

  • 1 à 2 cuillerées à soupe de graines concassées ou moulues (il faut les broyer pour augmenter l’absorption des oméga-3 et permettre la libération des lignanes et leur transformation en phyto-estrogènes actifs), trempées pendant 20 minutes dans 150 ml d’eau (l’équivalent d’un grand verre d’eau, afin d’assurer une hydratation correcte des selles et éviter ainsi une obstruction de l’intestin)
  • Ne pas les prendre avant le coucher

Contre-Indications

  • Le linamaroside est un hétéroside cyanogénétique pouvant induire la production d'acide cyanhydrique (HCN) par hydrolyse enzymatique
  • Prudence en cas de diverticulose et/ou de syndrome de l’intestin irritable, commencer par de petites doses de graines finement moulinées
  • Contre-indication en cas de sténose intestinale, iléus, paralysie intestinale, mégacôlon
  • Très rares cas de choc anaphylactique dus à une allergie aux protéines du lin
  • La prise de graines de lin peut diminuer l’absorption de certaines substances (fer, zinc, calcium, magnésium, vitamine B12, médicaments cardiaques, fluidifiants sanguins)
    • Il convient de respecter un délai d’au moins deux heures entre la prise de graines de lin et les médicaments contenant ces substances
    • Il ne faut pas jamais associer graines de lin et médicaments ralentissant le transit intestinal (par exemple dérivés de la morphine)
  • En cas de diabète traité par l’insuline, la prise de graines de lin au cours du repas peut nécessiter une diminution de la dose d’insuline à injecter (les mucilages ralentissent l’absorption des sucres du repas).
  • L’utilisation lors de la grossesse et de l’allaitement n’est pas recommandée, en raison de l’activité estrogénique des lignanes
  • Déconseillé chez les enfants de moins de douze ans