Boswellia Serrata (Encens Indien)

Dénomination Latine

Boswellia Serrata

Famille Botanique

Burseraceae
Table des Matières
boswellia serrata_complement-alimentaire-france.com

Résumé Bienfaits

  • soulage les inflammations causées par à l'arthrose
  • soulage les inflammations dues à l’asthme, à l’arthrite et aux maladies inflammatoires intestinales
  • soigne après un choc, accident, fracture
  • purifie l'organisme et draine les toxines

Santé et Rester Jeune

Confort et Détente

Sommeil et Stress

Présentation

Qu’est-ce que le Boswellia Serrata (Encens Indien) ?

Cité par Avicenne dans le « Canon de la Médecine », l’Encens Indien (Boswellia Serrata) est un grand arbre originaire de l’Inde et implanté également en Afrique du Nord et au Moyen-Orient

Il est toutefois différent de Boswellia Carterii, son odeur est plus térébinthacée, mais il dégage un excellent parfum à la combustion. En Inde, en Chine et en Afrique du Nord, on emploie la résine de Boswellie depuis des millénaires.

Traditionnellement, on faisait brûler la résine de diverses espèces de Boswellia lors de cérémonies religieuses, en disant que la fumée de ces résines induit un état propice à la méditation, à la prière et à l’expérience spirituelle. La résine de Encens Indien (Boswellia Serrata) fait partie de la pharmacopée officielle de l’Inde et de la Chine.

La médecine traditionnelle ayurvédique (Inde) lui attribue des propriétés anti-inflammatoires utiles pour le traitement des douleurs rhumatismales, de l’inflammation du tube digestif et des voies respiratoires ainsi que de diverses affections cutanées. En médecine traditionnelle chinoise, on l’emploie pour traiter les douleurs rhumatismales et menstruelles ainsi que les ecchymoses et autres blessures cutanées

A quoi sert le Boswellia Serrata (Encens Indien) ?

Associé à de nombreuses vertus anti-inflammatoires pour combattre les arthrites, sciatiques, lumbagos, tendinites etc, comme le Gingko Biloba, la Griffe du Chat (Uncaria Tomentosa), l’Encens Indien (Boswellia Serrata) répare et purifie l’organisme, que ce soit après un traumatisme ou une pollution du sang (toxines, drogues, produits chimiques etc.).

Puissant remède également contre l’asthme et toutes infections des poumons, il favorise l’expectoration via le système rénal et le système intestinal.

Indications

  • Maladies chroniques inflammatoires des articulations, des voies respiratoires, troubles inflammatoires intestinaux, maladie de Crohn et colite ulcéreuse, œdème cérébral péritumoral
  • Chez les patients atteints de maladie de Crohn prenant de la boswellie (300 mg, trois fois par jour, durant 6 semaines), les symptômes ont diminué de façon notable dans 70 % des cas alors que cette proportion tombe à 27 % chez les sujets du groupe placebo, et 350 mg trois fois par jour pendant 6 semaines, ont entrainé 82 % de rémission (75 % pour la sulfasalazine à 1 g trois fois par jour)
  • Inhibition de la 5-lipoxygénase (intérêt dans la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn)
  • Semble aussi efficace que la sulfasalazine, sans les effets indésirables liés à l'utilisation de cet anti-inflammatoire classique (essais cliniques avec 350 mg, trois fois par jour pendant 6 semaines)
    • À 1200 mg, trois fois par jour, elle semble aussi efficace, effets indésirables en moins, que la mésalazine (1,5 g, trois fois par jour)
  • Prévention de la fibrose
  • Asthme, bronchites et PBCO
  • Inhibition de la synthèse des leucotriènes impliqués dans la maladie inflammatoire, et qui interviennent spécifiquement dans la bronchoconstriction
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Arthrose, gonarthrose (étude clinique positive)
  • Par voie externe, acné, infections fongiques et furoncles
  • Activité antivirale vis-à-vis du virus Chikungunya

Propriétés Médicinales

  • Anti-inflammatoire (acides boswelliques, de type non-stéroïdien testé sur des modèles d’arthrite chronique et œdème à la carragénine (acides boswelliques)
  • Effet anti-inflammatoire par inhibition de l'élastase leucocytaire, de la libération de leucotriènes et de la dégradation des glycosaminoglycanes, inhibition de la 5-lipoxygénase,
  • Immunomodulant, immunostimulant, stimulation de la prolifération lymphocytaire

Composition

  • Acides triterpéniques (acides boswelliques)
  • Glycosaminoglycanes : 4-O-méthyl-glucuronoarabinogalactane
  • Huile essentielle, phénols, gommo-oléorésine
  • Acide uronique, stérols, tanins

source : http://www.wikiphyto.org/wiki/Encens_indien

Dosage & Posologie

300 mg de résine, trois fois par jour, durant 6 semaines pour l’asthme ou la maladie de Crohn, ou 1,5 g, trois fois par jour