Astragale

Dénomination Latine

Astragalus membranaceus (Fisch.) Bge, Astragalus membranaceus var. mongholicus Bge. Hsiao, Astragalus mongholicus Bge.

Famille Botanique

Fabaceae
Table des Matières
astragale

Résumé Bienfaits

  • défenses immunitaires
  • bloque le développement des cellules cancéreuses
  • protège le cerveau
  • anti-inflammatoire

Santé et Rester Jeune

Confort et Détente

Sommeil et Stress

Minceur et Detox

Présentation

Qu’est-ce que l’Astragale ?

L’Astragale est largement utilisée en Médecine traditionnelle chinoise (MTC), comme tonique, pour prévenir l’affaiblissement du malade, le protéger contre les infections et augmenter l’endurance.

Ses 2 variantes, Astragalus membranaceus var. mongholicus (Bge.) Hsiao et Astragalus membranaceus (Fisch.) Bge. sont indiqués dans la Pharmacopée Chinoise pour traiter les « déficiences de Qi », et les études actuelles montrent des effets anti-inflammatoires, immunostimulants, antioxydants, anti-cancer, antidiabétiques, cardioprotecteurs, hépatoprotecteurs, antiviraux

L’Astragale est utilisée traditionnellement à titre préventif, notamment contre les infections respiratoires, la néphrite, les saignements utérins, le diabète sucré, la bronchite chronique, la rétention d’urine, la lèpre et les séquelles d’accidents vasculaires cérébraux. Elle est également utilisée en Kempo (médecine traditionnelle japonaise)

Plante adaptogène majeure de la Phytothérapie comme Rhodiola le Ginseng ou le Maca, l’Astragale intervient en régénérant et permettant à l’organisme de s’adapter aux agressions.

L’Astragale stimule et permet de renforcer le système immunitaire dans son ensemble, comme le cerveau et son activité !

Indications

  • Adaptogène, immunomodulant,
  • Activité anti-tumorale : améliore la tolérance des anticancéreux, en injection intraveineuse en utilisation conjointe avec le traitement conventionnel, préventif de la résistance des anticancéreux
  • Anti-inflammatoire, protection vis-à-vis de cancers gastro-intestinaux
  • Protégerait les cellules de la moelle osseuse
  • antiviral, antidiabétique, anti-âge (polysaccharides, triterpènes, flavonoïdes),
  • Immunostimulant
  • soigne les infections à répétition
  • Prévention des infections respiratoires, prévention et traitement du rhume, de l'asthme
  • Amélioration des performances sportives comme des performances musculaires
  • Lupus (?)
  • Cancers (?)
  • Cancer du colon (?), de l'estomac (?), du poumon non à petites cellules, association avec les anticancéreux (?)
  • Prévention du vieillissement (?)
  • Maladie d'Alzheimer (?)

Propriétés Médicinales

  • Adaptogène, améliore les performances musculaires , immunomodulant, anti-tumoral, antiviral, antidiabétique, anti-âge (polysaccharides, triterpènes, flavonoïdes),
  • Immunostimulant, l'astragaloside IV (AG-IV) et le cycloastragénol (CAG), ont démontré une amélioration de la réponse proliférative des lymphocytes T CD8 +
    • Stimule la production d'oxyde nitrique (NO) et induit la production et la transcription de NO synthase (iNOS) dans les macrophages, active les lymphocytes B et les macrophages, sans activer les lymphocytes T, augmente la cytotoxicité des Natural Killers
    • Immuno-modulant, agirait dans la maladie du greffon contre l’hôte (graft versus host disease)
    • Agirait comme catalyseur de l'interféron, ce qui permettrait d'accroître les taux d'anticorps dans les sécrétions nasales et dans le sang, accroit la cytotoxicité de l'interleukine (fraction polysaccharidique)
    • Activité immunorestauratrice puissante in vitro
    • Améliore l'immunité dans les récurrences d'Herpès en régulant la balance Th1/Th2 (diminue le taux d'IL-4 et d'IL-10, diminue IL-2 et IFN-gamma
    • Améliore la réponse anticorps à un antigène avec augmentation de l'activité des cellules T-helper chez les souris normales et immunosupprimées,
    • La décoction augmentait l'activité phagocytaire du système réticulo-endothélial
  • Activité antitumorale, inducteur d'apoptose dans le cancer du colon et l'hépatocarcinome
    • Améliore la tolérance des anticancéreux, en injection intraveineuse en utilisation conjointe avec le traitement conventionnel
    • Préventif de la résistance des anticancéreux par action sur la glycoprotéine-P (lignées cellulaires d'hépatome H22 resistant à l'Adriamycine)
    • Anti-inflammatoire, protection vis-à-vis de cancers gastro-intestinaux
    • Protégerait les cellules de la moelle osseuse
  • Inhibition de l’alpha-glucosidase (potentiel effet antidiabétique), antidiabétique
  • Anti-inflammatoire, anti-athéroclérotique par action sur les molécules d'adhésion
  • Induction de l'hormone de croissance
  • Anti-vieillissement par activation de la télomérase :
    • La télomérase est une enzyme transcriptase qui prolonge le principal brin d'ADN en ajoutant des répétitions de bases TTAGGG à l’extrémité du télomère. Le maintien de la longueur des télomères par la télomérase s'est révélé fortement corrélé avec la durée de vie des cellules normales et l'immortalité des cellules cancéreuses. Le vieillissement de la plupart des cellules somatiques s’accompagne de baisse d'activité télomérase jusqu’à ce qu’elle soit indétectable, et conduit à un raccourcissement des télomères à chaque division cellulaire
    • Un extrait de la racine d'Astragalus membranaceus riche en astragaloside IV et cycloastragénol (TA-65) active l'activité télomérase et augmente la longueur moyenne des télomères, de réduire le pourcentage de télomères trop courts et les dommages de l'ADN chez les fibroblastes embryonnaires de souris souffrant d'haploinsuffisance, le cycloastragénol active la télomérase dans les cellules neuronales
    • Deux isomères retrouvés dans la racine d’Astragalus membranaceus var. mongholicus (HDTIC-1 et HDTIC-2) ralentissent la vitesse de raccourcissement des télomères par atténuation du stress oxydatif et retardent la sénescence réplicative des fibroblastes du poumon fœtal humain par inhibition de l'expression de la protéine p16 impliquée dans le déclenchement de la sénescence
    • L'astragaloside IV est transformé par déglycosylation dans le tractus gastro-intestinal en cycloastragénol, son aglycone
    • L’ingestion de TA-65 à base de cycloastragénol par des sujets âgés pendant une année, en cures discontinues, a entrainé l’augmentation de longueur des télomères dans les leucocytes (étude en double aveugle contre placebo)
    • In vivo, on observe une diminution du pourcentage de cellules T cytotoxiques sénescentes avec une réduction significative du pourcentage de télomères courts
  • Antioxydant (astragalosides, flavonoïdes, polysaccharides), protection du cœur, du cerveau, du rein, de l’intestin, du foie, du poumon, piégeur de radicaux libres (radical hydroxyle et peroxyde d'hydrogène)
  • Prévention cardiovasculaire, amélioration des marqueurs du syndrome métabolique (Astragalus polysaccharides)
  • Protecteur vasculaire, protège l'endothélium vasculaire
  • Protecteur rénal
  • Neuroprotecteur des neurones dopaminergiques (astragaloside IV), potentialités dans la maladie de Parkinson, augmentation de la plasticité neuronale
  • Protecteur de la barrière hémato-encéphalique lors du mécanisme d’ischémie/reperfusion chez le rat
  • Anticonvulsivant (fraction saponosidique)
  • Les composants actifs de l’Astragale, comme ceux d'Epimedium et de Radix Puerariae réduisent les déficits cognitifs dans la maladie d'Alzheimer, exercent un effet neuroprotecteur en réduisant la surcharge en fer dans le cerveau, inhibent l'accumulation de plaques β-amyloïdes et peuvent fournir une nouvelle approche pour le développement de médicaments contre la maladie d'Alzheimer
  • Anti-allergique
  • Anti-asthmatique, vraisemblablement par inhibition des cytokines Th2 et TGF-β1
  • Activité antibiotique à large spectre
  • Rééquilibrage de la flore intestinale chez la souris âgée
  • Effet surtout immunomodulant, régulateur de l'auto-immunité, immunosuppresseur à des doses très importantes (supérieures à 28 g par jour (?)
  • Le fruit possède des propriétés anti-ostéoporotiques

Composition

  • Polysaccharides : Astragalus polysaccharides (APS, α-(1 →4)-D-glucane), nommés Astragalus polysaccharides A, B, C et D, astragalane, astraglucane AMem-P
  • Saponosides triterpéniques : astragalosides, nommés I, II, III, IV, V, VI, VII, VIII, IX, X ou Astragalus Saponin (ASP), isoastragaloside I, II, III, IV, cycloastragénol (aglycone de l'astragaloside IV)
  • Flavonoïdes : calycosine (calycoside), formononétine (isoflavone métabolisée en daidzéine), astragaline (3-O b glucoside du kaempférol), ononine
  • Acides aminés et GABA
  • Lignanes : laricirésinol, syringarésinol
  • Stérols : sitostérol, daucostérol
  • Lectines
  • Oligo-éléments (fer, zinc, cuivre, magnésium, manganèse, cobalt, calcium, potassium)

source : http://www.wikiphyto.org/wiki/Astragale

Contre-Indications

  • Troubles gastro-intestinaux légers (diarrhées possibles)
  • Réactions allergiques bénignes (allergie aux Fabaceae)
  • Augmentation de la diurèse possible
  • Aucun effet indésirable n'a été observé chez les souris après l'administration orale d'une dose allant jusqu'à 100 g/kg
  • L'Astragaloside IV (AGS- IV) est un inhibiteur puissant du CYP1A2 (études sur rat in vitro et in vivo)
  • Interactions possibles avec les médicaments métabolisés par les UDP-glucuronosyltransférases, (principalement UGT1A8 ou UGT2B7), enzymes de phase II responsables de la glucurono-conjugaison, si la concentration plasmatique est supérieure à 0,034 μM pour l'astragaloside IV et 20,98 μM pour le cycloastragénol
  • Déconseillé chez la femme enceinte ou allaitante
  • Éviter chez les sujets sous traitement immunosuppresseur