Ail

Dénomination Latine

Allium sativum

Famille Botanique

Liliaceae (Alliaceae), aujourd'hui classé dans la famille des Amaryllidaceae (AGP III)
Table des Matières
ail_complement-alimentaire-france.com

Résumé Bienfaits

  • anti-maladies
  • circulation, tension, coeur
  • force, vitalité, libido
  • constipation, digestion

Santé et Rester Jeune

confort urinaire_complement-alimentaire-france.com
Confort Urinaire
fertilité_complement-alimentaire-france.com
Fertilité
système immunitaire_complement-alimentaire-france.com
Système Immunitaire

Confort et Détente

circulation
Circulation
Défenses Naturelles
Défenses Naturelles
Digestion
Digestion
énergie
Energie
flore intestinale
Flore Intestinale

Sommeil et Stress

anti-stress et anti-dépression
Anti-Stress et Anti-Dépression

Minceur et Detox

Détox
Détox
No data was found

Présentation

Qu’est-ce que l’Ail ?

L’Ail est sans doute la plus ancienne plante médicinale cultivée, autrefois utilisé dans la prévention de la peste et du choléra, Galien le baptise la « Thériaque des paysans ». En Chine, dans une région spécialisée dans la culture de l’ail ou il est largement consommé, le nombre de centenaires serait plus important.

Les égyptiens l’ont considéré comme essentiel et l’ont même comparé et élevé au rang de divinité ; le pharaon Khéops en faisait distribuer une ration journalière aux ouvriers qui construisaient la Grande Pyramide pour leur donner de la force et les protéger de toutes sortes d’épidémies.

C’est une plante vivace par son bulbe formé de caïeux (“gousses”), 50 cm de haut maximum, ses fleurs sont blanches ou rosées en ombelles enfermées avant la floraison dans une spathe membraneuse munie d’une pointe très longue (stériles dans nos régions). Il possède des feuilles allongées et plates.

De nombreuses études démontrent que l’ail utilisé en complément alimentaire est un produit extraordinaire, capable depuis des milliers d’années de stimuler le système immunitaire, en agissant et en prévenant le développement de nombreuses maladies, inflammations, tumeurs, cancers, diabète. Purifiant et détoxifiant le système digestif, il nettoie en profondeur et protège le système cardio-vasculaire. Mangez de l’ail régulièrement !

Indications

  • Hypertension artérielle
  • Diabète
  • Claudication intermittente
  • Sclérose cérébrale
  • Hypercholestérolémie
  • Hyperthyroïdie
  • Prévention des thromboses et de l’artériosclérose
  • Prévention de la promotion cancéreuse, préventif vis-à-vis de certaines formes de cancers, mais pour cette indication, éviter le chauffage

Propriétés Médicinales

  • Activités multiples : antimicrobien, anticancer, antioxydant, immunostimulant, antidiabétique, hépatoprotecteur, activité antifibrinolytique et antiagrégante plaquettaire, prévention des maladies cardiovasculaires
  • Anti-hypertenseur (action évaluée à 1 point de moins, autant sur la systolique que sur la diastolique)
    • Une méta-analyse de 20 essais avec 970 participants (2016), a montré une diminution de la pression artérielle systolique de 5,1 ± 2,2 mm Hg et une diminution de la diastolique de 2,5 ± 1,6 mm Hg (P <0,002) par rapport au placebo
    • Efficacité sur la systolique et la diastolique comparables à celle de l’aténolol
    • Effet anti hypertenseur par trois modes d'action : vasodilatateur des vaisseaux périphériques, diurétique, inhibiteur de l'enzyme de conversion de l'angiotensine-I
  • L'extrait est hypocholestérolémiant, par diminution de la biosynthèse hépatique de cholestérol, augmente le HDL, effet fibrinolytique, alors que la poudre d’ail séché en comprimés, standardisée à 1,3% d’allicine à la dose de 300 mg trois fois par jour, n'a pas été efficace,
    • Une méta-analyse incluant 39 études suggère que l'ail, utilisé pendant plus de 2 mois, est efficace pour réduire le cholestérol total de 17 ± 6 mg/dL et le cholestérol des lipoprotéines de basse densité de 9 ± 6 mg/dL, chez les personnes dont le taux de cholestérol total est élevé (> 200 mg/dL), avec une excellente tolérance, et qu’il devrait être utilisé avant les médicaments conventionnels, chez les patients présentant un taux de cholestérol peu élevé
  • Anti-athéromateux par action complexe (sur les lipoprotéines, les LDL, les macrophages), l’extrait d’ail âgé inhibe la progression des calcifications coronariennes chez des patients recevant des statines, antithrombotique
  • La supplémentation en ail cru montre des effets protecteurs sur l'aorte et le foie de rats soumis à un régime hypercholestérolémiant
  • Inhibiteur de l'agrégation plaquettaire (par les ajoènes inhibiteurs de la lipoxygénase), fibrinolytique (mécanisme d’action anti-thrombotique des ajoènes : pénètrent la membrane des plaquettes, et réduisent la viscosité de la partie interne de la bicouche lipidique, interfèrent avec l'expression du récepteur au fibrinogène, inhibent la formation du thromboxane A2)
  • Hépatoprotecteur, inhibe la toxicité induite par l'acétaminophène
  • Hypoglycémiant (l’activité de l’alliicine serait comparable à celle du tolbutamide), antidiabétique
  • S'oppose à la glycation des protéines (rôle possible dans la prévention des complications liées au diabète)
  • Néphroprotecteur
  • Neuroprotecteur, protection vis-à-vis de la neurotoxicité de la protéine béta-myloïde et de la maladie d'Alzheimer
  • Augmente le poids de l’épididyme et le nombre de spermatozoïdes, sans exercer d’effet œstrogénique ni anti-œstrogénique
  • Antiarthritique, antioxydant, piégeur de radicaux libres
  • Antimicrobien : propriétés bactéricide et fongicide démontrées, antiputride intestinal, vermifuge (anthelminthique), inhibe le biofilm bactérien de Campylobacter jejuni
    • Antifongique lorsqu’il est mélangé à la nourriture des poulets (Candida albicans, Aspergillus fumigatus, Aspergillus parasiticus), (cryptococcoses)
  • Effets immunomodulateurs, augmente l'activité des macrophages, des cellules tueuses naturelles et la production de cellules T et B, réduit significativement le nombre, la durée et la gravité des infections des voies respiratoires supérieures
  • Préventif de la promotion cancéreuse (le disulfure de diallyle protège les souris contre le cancer de la peau, du foie, du tube digestif, du col de l’utérus, radioprotecteur), propriétés antimutagènes par stimulation d'enzymes de détoxication, inhibiteur de la croissance cancéreuse par action sur les polyamines
  • Effet protecteur vis-à-vis de divers cancers, estomac, colorectal, œsophage, colon, mammaire, poumon, les composés organosulfurés de l’ail (S-allylmercaptocystéine et autres) modulent l’activité de diverses enzymes qui activent les cytochromes, détoxifient les carcinogènes (glutathion S-transférases) et inhibent la formation d’adduits d’ADN
    • Protection contre les cancers chimio-induits, augmentation de la détoxification des carcinogènes par induction des enzymes de phase Il [glutathion-S-transférases (GSTs), quinone réductase et époxide hydrolase], induction de l'apoptose
    • Préventif du cancer de la vessie, de leucémies, de cancers du sein et de la prostate (S-allylmercaptocystéine) induction de l'apoptose dans le cancer de l'estomac, antiprolifératif dans le cancer du colon (S-allylmercaptocystéine), antimutagène, inhibition de la croissance tumorale
    • Prévention contre l’intoxication par les métaux lourds et les solvants, augmente la détoxification des carcinogènes en induisant les enzymes de phase Il (glutathion-S-transférases (GSTs), quinone réductase et époxide hydrolase), induit l’apoptose, stimule la synthèse de glutathion
    • Le chauffage inhiberait ces propriétés, la préparation galénique joue un rôle, agent de chimioprévention du cancer surtout par les composés organosulfurés de l’ail âgé, S-allylcystéine et S-allylmercapto-L-cystéine
  • Immunomodulant et anti-inflammatoire

Composition

  • Sucres, polysaccharides : fructosanes (jusqu’à 75 % du poids sec), inuline, protéines, lipides
  • Composés soufrés : alliine lorsque les tissus sont coupés ou broyés, se décompose en ajoènes : sulfure de diallyle = diallyl sulfide (DAS), disulfure de diallyle = diallyl disulfide (DADS) et trisulfure de diallyle = diallyl trisulfide (DATS)
    • Ils proviennent de l’oxydation à l’air de l’alliicine, elle-même issue de la dégradation enzymatique de l’alliine par l'alliinase
    • La S-allylmercaptocystéine (= S-allylmercapto-L-cystéine) est présente dans l'ail âgé (molécule stable)
  • Composés phénoliques et flavonoïdes
  • Riche en germanium et sélénium

Dosage & Posologie

1 gramme par jour d’ail déshydraté pour diminuer la cholestérolémie

Contre-Indications

  • Mauvaise tolérance gastrique en forte dose
  • Odeur alliacée de l’haleine et de la transpiration
  • Aucun effet significatif sur l'activité des CYP1A2, CYP2D6 et CYP3A4, mais diminution significative de l'activité des CYP2E1 agissant sur le métabolisme de l'alcool
    • Variation de l’effet de certains médicaments antidiabétiques
    • Interactions avec l’Aspirine, les anticoagulants oraux, la warfarine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (risque hémorragique)
    • Interactions avec les médicaments employés contre le VIH
  • En revanche, l'ail est classé comme non-inhibiteur du CYP3A4
  • Prudence en cas d' hypothyroïdie
  • Huile essentielle dermocaustique en usage externe