Pour maigrir, en réalité, rien ne sert de courir

Non, courir ne fait pas maigrir ! C’est en substance le message qui se dégage de Burn, le nouveau livre (en anglais) du chercheur américain Herman Pontzer, professeur à l’université de Duke dans l’Etat américain de Caroline du Nord.

En effet, Herman Pontzer a étudié pendant des années la tribu des Hazda en Tanzanie, qui vit de la chasse et de la cueillette. Leur mode de vie impose aux hommes adultes de courir en moyenne 14 km par jour.

Pour autant, l’analyse de leurs urines montre que ces hommes dépensent une quantité d’énergie très similaire à celle des hommes des sociétés sédentaires.

Toujours selon cette étude, cela s’explique par le fait que courir de longues distances fait dépenser une quantité d’énergie qui serait de toute façon utilisée par l’organisme si l’on restait sédentaire.

Au repos, le corps utilise en effet cette énergie pour des activités « invisibles », telles que la régulation de la température, où encore le fonctionnement du système immunitaire.

Une pratique qui reste bonne pour la santé

Néanmoins, le chercheur rappelle que la course à pied reste bénéfique pour la santé : « Si courir ou faire du sport ne fait pas vraiment perdre du poids, cela permet de se maintenir en bonne santé et de prévenir de nombreuses maladies… alors on ne s’en prive pas ! »

Courir permet en effet d’éviter des problèmes de tension artérielle et a de nombreux bienfaits sur la santé mentale.

Si vous ne courez que pour maigrir, il serait donc peut-être préférable de jouer sur d’autres leviers, comme par exemple les habitudes alimentaires.

Repas : les conseils de la nutritionniste

Mieux vaut « bien manger le matin et au déjeuner » et « manger léger le soir » tout en gardant en tête de limiter le gras et le sucre, rappelle le docteur Laurence Plumey, médecin nutritionniste et fondatrice d’EPM Nutrition, qui nous livre un exemple de journée type.

Petit-déjeuner : prendre un peu de pain (légèrement beurré) ou de céréales (peu sucrées), un laitage nature (ou avec une cuillère à café de confiture ou une pointe de miel) et un fruit ou un jus de fruit, accompagnés bien sûr de thé ou de café.

Déjeuner : faites un repas complet avec un plat principal de viande, poisson ou œufs accompagnés de légumes (fibres, vitamines) et féculents (car ils sont rassasiants), un peu de pain avec du fromage ou un laitage nature et un fruit de saison. De quoi ne pas avoir de fringale l’après-midi.

Goûter : éventuellement un fruit et quelques amandes suffisent

Dîner : une soupe ou une belle salade composée, un peu de pain, un laitage nature et un fruit. Le soir, éviter les plats en sauce, le vin-pain-fromage-charcuterie et les desserts sucrés.

Sans oublier de boire entre 1 et 1,5 litre d’eau.

Pour voir l'original de cet article, il suffit de vous rendre sur la page suivante https://www.lalsace.fr/magazine-sante/rss

Cet article est extrait d'un original issu de ce post